ENQUÊTE CODINGAME 2021

1

Introduction

À propos de ce rapport

Chaque année, CodinGame fait appel à sa communauté de développeurs et à son réseaux de partenaires RH pour faire l’état des lieux du secteur tech.

Cette année, nous avons sondé plus de 15 000 développeurs et recruteurs. Ils nous ont confié leurs priorités, les challenges de leurs métiers, les outils et technologies qu’ils utilisent, ainsi que les innovations et les tendances qu’ils entrevoient sur le marché de l’emploi tech pour l’année à venir.

Cette étude fournit des clés de lecture précieuses sur un métier en très forte demande et pourtant encore mal compris. Voici ce que nous pouvons retenir pour 2021 :

  • 80% des professionnels RH recrutent des développeurs sans formation initiale
  • 48% des entreprises proposent la possibilité de télétravailler à temps plein
  • Les profils DevOps seront les plus sollicités en 2021  
  • L’expérience candidat est la priorité sur laquelle les recruteurs souhaitent se concentrer en 2021

À propos de CodinGame

CodinGame.com permet à une communauté de 2 million de développeurs, dans 175 pays, d’apprendre, d’améliorer leurs compétences à travers des jeux de programmation et d’être repérés pour leur talent par des entreprises tech de renom. Notre mission est de les aider à trouver un emploi à la hauteur de leurs compétences, quel que soit leur parcours académique ou professionnel.

Plus de 1500 clients internationaux parmi lesquels Nintendo, la Société Générale, Dassault Systèmes, Bank of America ou encore Facebook, font confiance à CodinGame pour son expertise en matière de recrutement tech et de gamification. Sur notre plate-forme de recrutement tech CodinGame for Work, nous aidons nos clients à identifier, évaluer et fidéliser leurs équipes tech grâce à des solutions à la pointe de l’innovation RH.
2

LE PROFIL DES DÉVELOPPEURS EN 2021

Apprendre à coder : plus d'un développeur sur trois est autodidacte

La majorité des développeurs (58,8%) apprend à programmer soit à l’école ou à l’université. Pour autant, près de 35% d’entre eux se considèrent autodidactes. 

Si plus de 1 développeur sur 3 a appris à coder par ses propres moyens (notamment via des ressources gratuites telles que les livres, tutoriels en ligne, chaînes Youtube, etc.), aucun n’estime qu’il a appris la programmation “sur le tas”.

Comment avez-vous appris à coder ?

Le recrutement de profils atypiques

Les développeurs autodidactes (qui ont eu recours à des MOOC, bootcamps, ou formations courtes) commencent à être reconnus sur le marché de l’emploi. 

De fait, près de 80% des professionnels RH déclarent recruter des développeurs qui ne possèdent pas de formation initiale en informatique, et 24,4% des recruteurs disent recruter régulièrement ces profils atypiques. 

On constate qu’il n’y a donc pas de parcours préétabli pour accéder au métier de développeur, et le diplôme ne représente plus le sésame ultime.

Recrutez-vous des développeurs sans formation initiale ou académique (autodidacte, bootcamp, MOOC, formation courte, etc.) ?

Langages de programmation : JavaScript en pole position

JavaScript, Java et Python sont, pour la troisième année consécutive, les langages de programmation les plus pratiqués par les professionnels de la tech. Plus de la moitié des développeurs maîtrisent en effet ces 3 langages. 

Les entreprises sont alignées avec les développeurs sur la nécessité de savoir coder en Javascript et en Java : près de 60% des recruteurs ont des besoins de recrutement importants sur ces technologies. 

Pour autant, en ce qui concerne les autres langages comme Python, C ou C++, la situation est plus contrastée. Par exemple, 45,1% des développeurs codent en C, mais seulement 15,4% des entreprises ont des besoins en développement C.

Frameworks : React est le framework le plus recherché en 2021

Node.js, React et .NETCore sont les frameworks les plus populaires aujourd’hui auprès des développeurs. 

React est le framework le plus en demande sur le marché de la tech : 59% des recruteurs recherchent des professionnels maîtrisant React. Malheureusement, seuls 27,6% des programmeurs déclarent connaître cette librairie Javascript open-source. 

Autre framework à s’être glissé dans le top 3 des recruteurs : Angular2+. De fait, 41% des recruteurs sont à la recherche d’experts Angular2+. Mais une fois de plus, seuls 16,9% des développeurs maîtrisent ce framework. 

3

LE MARCHÉ DE LA TECH EN 2021

Vous avez du mal à trouver des développeurs qualifiés ?
Recrutez des programmeurs talentueux grâce à notre plate-forme de recrutement tech tout-en-un.

Objectifs de recrutement pour 2021

Nous avons demandé à notre communauté de professionnels RH combien de développeurs ils prévoyaient de recruter en 2021.

Il s’avère que la majorité des entreprises (64%) prévoit de recruter jusqu’à 50 développeurs cette année. 

Certains recruteurs ont cependant des objectifs de recrutement plus ambitieux : 14,4% des équipes RH prévoient de recruter entre 50 et 100 développeurs et 13,5% espèrent pouvoir recruter plus de 100 développeurs en 2021.

En 2021, combien de développeurs prévoyez-vous de recruter ?

Les développeurs ont confiance en leur capacité à trouver un emploi en 2021

Les opportunités d’emploi dans la tech sont en croissance - et les développeurs le savent bien ! 

Interrogés sur leur niveau de confiance à pouvoir changer d’emploi en 2021, les développeurs ont donné la note moyenne de 7 sur une échelle de 0 à 10. 

Malgré les difficultés de cette année 2020, les développeurs sont aussi confiants pour 2021 qu’ils l’étaient l’année dernière (avec le même indice de confiance de 7 sur 10). 

0 : Il est extrêmement difficile de changer d'emploi en tant que développeur.
10 : Il est extrêmement simple de changer d'emploi en tant que développeur !

Pensez-vous qu’il sera facile de changer d’emploi en 2021 ?

Les professionnels RH pensent avoir des difficultés à recruter les profils DevOps en 2021

Pour 2021, nous avons demandé aux professionnels RH quels profils tech ils estiment qu’ils auront le plus de difficultés à recruter.

Sur le podium, les profils DevOps, les développeurs back-end et les développeurs full-stack. 

Plus de la moitié des professionnels RH (43,3%) estiment qu’ils auront des difficultés à recruter des profils DevOps qualifiés en 2021.

Quels profils pensez-vous qu’il sera difficile de recruter en 2021 ?

Les priorités RH pour 2021 : les entreprises investissent dans l’expérience candidat

Nous avons demandé aux professionnels RH les domaines sur lesquels ils souhaitent mobiliser leurs investissements pour 2021. L’expérience candidat, la rétention des talents et la marque employeur sont arrivés dans le top 3. 

Très clairement, en 2021, les entreprises souhaitent concentrer leurs efforts sur leur capacité à attirer et à fidéliser des développeurs de talent. 

Nous pouvons ainsi nous attendre à observer de nouvelles initiatives RH dans les domaines du team building, des événements de recrutement, des processus RH, etc.

Quelles seront vos priorités en termes d’investissements/de développement pour 2021 ?

Salaires des développeurs par secteurs d’activité

Après avoir croisé les salaires des répondants avec le secteur d’activité dans lequel ils travaillent, nous avons pu dresser une liste des salaires moyens dans la tech en fonction des secteurs d’activité. 

Nous avons trouvé que les développeurs les mieux payés travaillent dans le secteur de la sécurité, suivi par les secteurs des nouvelles technologies et de l’assurance. 

On observe une différence d’environ $15,000 de rémunération annuelle entre les développeurs qui travaillent dans les secteurs qui payent le mieux, et ceux qui travaillent dans des secteurs comme l’administration publique ou les sociétés de service IT.

Salaires moyens par types de poste

Avec un salaire annuel moyen de $74,585, les Architectes logiciels sont, pour la seconde année consécutive, les professionnels de la tech les mieux payés, suivis de près par les Data scientists.

Ces deux professions présentent des salaires moyens annuels supérieurs à $55,000. 

En comparaison, les niveaux de salaires pour d’autres types de poste comme les développeurs front-end ou les testeurs sont considérablement plus faibles. Les développeurs front-end sont ainsi payés $34,946 en moyenne.

Cette étude vous plaît ?

Pourquoi pas vous abonner à notre newsletter mensuelle ?
Une fois par mois, vous recevrez une sélection de contenus sur le recrutement tech : articles de blog, listes, podcasts, vidéos, études et statistiques... alimentés par les retours d'expérience de nos communautés développeur et RH ! Il suffit de nous laisser votre adresse email.

Les développeurs sont-ils ouverts à la mobilité géographique dans leur recherche d’emploi ?

Tout à fait ! 44,4% des développeurs sont ouverts à la mobilité internationale. 

Pour autant, ils sont plus de la moitié à rechercher en priorité un nouveau poste dans la ville où ils résident. 

En parallèle, 36,5% des professionnels de la tech recherchent des candidats à l’international. Ce chiffre va-t-il augmenter en 2021, avec la généralisation du télétravail ?

Si vous étiez en recherche d’emploi, dans quelle zone géographique se situerait votre recherche ?

Les développeurs et le télétravail

Le télétravail est en pleine croissance dans les métiers de la tech, et la crise sanitaire a joué un rôle de catalyseur. 

Lorsque nous avons demandé aux développeurs s’ils préféraient travailler à distance ou dans les locaux de leur entreprise, seulement 5% d’entre eux ont répondu qu’ils préféreraient travailler à temps plein sur site. 

La majorité des développeurs, en comparaison, préfère largement un équilibre entre télétravail et travail sur site. L’organisation qui semble l’emporter serait quelques jours de télétravail par semaine, pour 43,2% des répondants.

Comment préférez-vous travailler ?

Le télétravail est-il l’avenir ?

En matière de télétravail, les entreprises sont sur la même longueur d’onde que les développeurs : seuls 5,8% des employeurs interrogés refusent de proposer des modalités de télétravail.

En comparaison, ils sont 52,9% à proposer le travail à distance à leurs salariés (au moins quelques jours par semaine). On peut dire que le télétravail est réellement devenu la nouvelle norme en 2020 avec la pandémie de coronavirus.

L’année dernière, seulement 4% des entreprises autorisaient les développeurs à télétravailler à plein temps. Cette année, plus de 48% des employeurs déclarent permettre le télétravail à 100% pour leur salariés.  

Quelles possibilités de travail à distance proposez-vous aux développeurs aujourd'hui ?

Qu’importe le plus aux développeurs, lorsqu’ils étudient une offre d’emploi ?

Avec une certaine régularité depuis quelques années, les développeurs recherchent les mêmes critères lorsqu’ils étudient une offre d’emploi : ils sont sensibles aux défis techniques, à la flexibilité horaire et au niveau de salaire. 

Malheureusement, les professionnels RH ne sont pas toujours alignés avec ces demandes. Interrogés sur ce qui, selon eux, importe le plus aux développeurs dans une offre d’emploi, ils soulignent les défis techniques et le niveau de salaire mais passent à côté de la flexibilité horaire :

  • Pour les développeurs, l’équilibre vie privée/vie professionnelle et la flexibilité des horaires est le second critère le plus important dans une offre de poste. 
  • En regard, seuls 6,9% des recruteurs estiment que l’équilibre vie privée/vie professionnelle est fondamental pour les développeurs. Pour eux, la flexibilité horaire vient après les technologies utilisés dans l’entreprise, par exemple.
4

RECRUTER ET ÊTRE RECRUTÉ EN 2021

Les défis du recrutement tech : la concurrence entre les employeurs est plus exacerbée que jamais

Notre communauté de professionnels RH nous a confié quelles seront ses principales difficultés en ce qui concerne le recrutement de développeurs pour 2021 : 

  • Trouver des candidats qualifiés
  • Se démarquer des autres entreprises
  • S’aligner avec les prérequis des managers opérationnels
  • Recruter dans des délais très courts

En 2021, la compétition sur le marché de l’emploi tech, côté employeur, sera rude. Les entreprises de toutes tailles devront recruter toujours plus de développeurs, dans un minimum de temps.

Quels sont vos principaux défis en matière de recrutement de développeurs ?

Trouver et promouvoir les opportunités d’emploi

Les développeurs sont 78,3% à privilégier LinkedIn pour leur recherche de poste, suivi des sites d’annonce tech et de CodinGame.com ! 

De leur côté, lorsqu’ils recherchent des développeurs, les recruteurs se tournent aussi vers LinkedIn, mais ils prennent aussi en compte les événements de networking. 

Il semblerait que les entreprises ne voient pas encore la valeur réelle des plates-formes de niche spécialisées dans le recrutement tech. Par exemple, 27% des développeurs déclarent se rendre sur CodinGame.com pour trouver un nouveau poste, alors que seulement 15,7% des professionnels RH déclarent entrer en contact avec des candidats via ce canal.

Les développeurs ne supportent plus les sollicitations non pertinentes

Nous avons demandé aux développeurs ce qu’ils appréciaient le moins dans les processus de recrutement actuels. 

Plus de la moitié des répondants (50,4%) ont déclaré “se voir proposer des offres de postes non pertinentes de la part de chasseurs de tête ou de recruteurs”.

En deuxième et troisième position : “le manque de feedback après un entretien” et “les questions et exercices non pertinents posés lors d’un entretien d’embauche”.

Qu’est-ce qui vous déplaît dans le processus de recrutement ?

Les formats d’entretien privilégiés

Nous avons demandé aux professionnels RH et aux développeurs quels formats d’entretiens ils préféraient. 

Alors que les deux parties déclarent privilégier les entretiens en face-à-face, leurs opinions divergent sur les entretiens en visioconférence.

Pratiques, efficaces et bon marché, les entretiens en visio emportent l’adhésion d’un recruteur sur quatre. 

Les candidats, en revanche, préfèrent les entretiens informels (21,9%) ou les entretiens techniques en “live coding” (19%). Seulement 15% des développeurs déclarent que la visioconférence est un médium qui leur plaît.

Les entretiens techniques à distance deviendront-ils la nouvelle norme ?

En 2020, la crise sanitaire liée à la Covid-19 a drastiquement changé les pratiques de recrutement. Entretiens, suivi des candidats et onboarding ont dû être dématérialisés. 

À quel point les développeurs ont-ils été touchés par ces évolutions ? Peut-on penser que le recrutement à distance sera le nouveau standard en 2021 ?

Parmi les 51,6% des répondants qui ont récemment été en processus de recrutement, la grande majorité déclare que le processus était soit entièrement soit partiellement à distance. 

Au cours des 8 derniers mois, seuls 6% des répondants ont déclaré avoir participé à une procédure de recrutement entièrement sur site.

Avez-vous fait l'expérience d'un recrutement à distance durant les 8 derniers mois ?

Évaluation des compétences techniques : les attentes des développeurs

En matière d’évaluation technique dans le cadre du recrutement, les développeurs ont établi leur top 3 : 

  • Les tests techniques pratiques avec de véritables exercices de programmation
  • Les entretiens techniques en “live coding”
  • Les tests de recrutement ludiques “gamifiés” ou sous forme de challenges

Toutefois, les répondants qui ont commenté leur réponse ont expliqué qu’ils étaient réticent à des tests trop longs ou des évaluations qui ne laisseraient pas place à l’échange et à la discussion à posteriori. 

Les répondants ont aussi souligné qu’ils aimeraient pouvoir davantage s’exprimer sur leurs projets personnels.

Quelle est la meilleure manière, selon vous, d'évaluer les compétences techniques d'un candidat ?

5

CONCLUSION

Conclusion

Chaque année, nous menons l’enquête auprès de notre communauté de développeurs et de professionnels des ressources humaines dans un but : rendre l’accès au marché des talents tech plus équitable et plus juste. Pour cela, nous publions des données exclusives qui permettent de lever le voile sur les besoins du marché de l’emploi tech, d’une part, et d’éliminer les incompréhensions et stéréotypes sur le métier de développeur, d’autre part.


En 2020, le marché a connu des changements majeurs, avec la généralisation du travail à distance et une meilleure employabilité des profils de développeurs non universitaires ou autodidactes, par exemple. Cependant, on observe des constantes : les programmeurs sont toujours à l'affût de défis techniques et d’horaires de travail flexibles, LinkedIn est toujours un vivier d'embauche de professionnels de la tech et les recruteurs ont toujours du mal à trouver des candidats qualifiés.


En 2021, CodinGame continuera à aider les développeurs à trouver le job qui leur plaît sur CodinGame.com, et à accompagner les professionnels des RH dans le recrutement de développeurs talentueux via notre plate-forme de recrutement CodinGame for Work.

6

MÉTHODOLOGIE ET DÉMOGRAPHIE

Méthodologie : qui, quand et comment ?

L'enquête annuelle 2021 de CodinGame a été réalisée à la fin de l'année 2020 (d'octobre à décembre 2020).

L'enquête a été hébergée par SurveyMonkey et a fait l'objet d'une promotion sur différents canaux en ligne (médias sociaux, email et sur notre propre site internet). 

Près de 15 000 développeurs et professionnels des ressources humaines dans 134 pays (France, États-Unis, Inde...) ont participé à l'enquête cette année. Nous avons recueilli les retours d’expérience de développeurs et de recruteurs ayant des formations universitaires et professionnelles diverses.

Démographie : notre communauté de développeurs

Les développeurs ayant répondu à notre sondage ont des parcours professionnels et de formation initiale très divers. 

Bien que des milliers d’étudiants aient pris part à notre enquête, notre communauté de développeurs est majoritairement représentée par des professionnels en poste, qui travaillent dans des rôles et des secteurs d’activité variés. 

Le secteur des services IT était le secteur le plus représenté parmi notre panel de répondants développeurs, et le métier de développeur full-stack était le poste le plus fréquent.

Démographie : notre communauté RH

Nous avons sondé plus de 300 professionnels RH issus de 35 pays, avec des parcours professionnels et des niveaux de responsabilité divers.

Nous avons identifié que plus de la moitié des répondants étaient des femmes âgées de 25 à 34 ans.
L’industrie la plus représentée était les services IT et le poste le plus fréquent parmi les fonctions RH des répondants était Talent Acquisition Manager.

CETTE ÉTUDE VOUS A PLU ?

Partagez
Partager sur Facebook
Facebook
Partager sur Twitter
Twitter
Partagez sur LinkedIn
LinkedIn
Partagez via email
Courriel
On a d'autres ressources à vous partager.
Pourquoi pas vous abonner à notre newsletter mensuelle ?