Les biais de recrutement ont la peau dure dans les métiers de la tech